Skip to main content
Typographie

Fontologist #8 L’histoire de la Bodoni

Par 14 septembre 2021No Comments

Retrouvez chaque mois l’histoire d’une typographie qui a marqué une époque. Pour ce numéro 8 de Fontologist, lumière sur la Bodoni.

Bodoni est née du savoir faire d’un homme. Directeur de la Stamperia Reale, l’imprimerie officielle du royaume d’Italie fondée en 1815. Cet homme, c’est Giambiattista Bodoni. En charge d’imprimer et de produire les documents officiels pour la monarchie en place de l’époque, sous le règne de Ferndiand, duc de Parme, c’est dans son atelier qu’il a mis au point, ce qui deviendra une des polices de caractères des plus mémorables : la Bodoni.

Qui est Giambiattista Bodoni ?

Giambattista Bodoni naît en 1740, à Saluces, dans la province de Coni dans le Piémont, d’un père imprimeur, Francesco Agostino, qui lui apprend le métier dès son plus jeune âge. À peine âgé de 18 ans, Bodoni se rend à Rome le 15 février 1758, marchant sur les traces de son grand-père qui avait été compositeur dans l’imprimerie de la Chambre. Il est chargé par le préfet de la Propagande auprès du Saint-Siège de mettre de l’ordre dans les caractères de type Garamond, acquis par le pontife Sixte Quint au XVe siècle, puis de travailler dans l’imprimerie de la Congrégation pour la propagation de la foi (créée en 1622 par le pape Grégoire XV pour diffuser la doctrine de l’Église catholique dans le monde), typographie qu’il abandonne quand le directeur, qui est aussi son maître, se suicide.

Sur proposition de Guillaume Du Tillot, premier ministre de Ferdinand Ier, duc de Parme, qui souhaite donner à Parme une imprimerie aussi importante que celles de Paris, Madrid ou Vienne, il est nommé directeur de l’imprimerie ducale de Parme, en collaboration avec Clemente Bondi, poste qu’il accepte le 24 mars 1768.

Il obtient, en même temps, l’autorisation de former pour son compte un établissement particulier, dans lequel les frères Amoretti ont travaillé de 1773 à 1791, ce qui affecte la plupart des caractères typographiques de Bodoni.

Fin des années 1790, début de la Bodoni

La naissance de la Bodoni est le résultat de la vision de Giambatistta sur l’évolution des typographies de l’époque de la fin des années 1790. Il abandonne ainsi les polices romaines avec empattements de l’époque qui sont monnaie courante. Il remplace les empattements des hampes horizontales en pointe et développe une approche plus mathématique et géométrique lors de la conception de ses caractères.

La Bodoni de nos jours

De nos jours, on retrouve une multitude de formes et de variantes de Bodoni. La version de Morris Fuller Benton pour l’American Type Founder, Inc., ainsi que celle d’Heinrich Jost pour la fonderie Bauer, figurent parmi les plus répandues.

L’utilisation de la police de caractères Bodoni, confère aux éléments créés, une idée d’élégance, de luxe et de sophistication.

Une question à propos de l’article ? Un projet ?

Contactez-moi